•  

    Le 5 mai 1992, un drame sans précédent a eu lieu au stade de Furiani (Haute-Corse), lors du match Bastia-Marseille. La tribune nord s’écroulait faisant 18 mort et plus de 2400 blessés  Le Front national Fiamma Corsa a aujourd’hui une pensée pour toutes les victimes et les familles. 18 ans déjà. Un drame qui aurait pu être éviter.

     


    1 commentaire
  • Le FNJ Corse créé au mois de mars 2010 répond à une inquiétude grandissante concernant un certain nombre de problèmes qui laminent l'Europe depuis des décennies.

     

    Qu'il s'agisse de la perte d'identité sur l'île qui n'échappe malheureusement pas au fléau déjà observé sur le continent, ou de l'immigration intensive et incessante, de la violence qui croît de façon fulgurante et des nombreuses difficultés financières liées au chômage, aux bas salaires et à la concurrence dûe à la mondialisation, il faut aujourd'hui plus que jamais prendre conscience du gouffre dans lequel nous sommes plongés par tous les gouvernements successifs depuis 40 ans.

     

    Les initiateurs de ce récent mouvement ne sont autres que de jeunes corses souhaitant agir pour tenter d'enrayer ce phrénomène qui laisse présager un avenir de plus en plus compromis pour la jeunesse corse.

     

    Nous pensons que pour lutter contre ces phénomènes nationaux il faut des solutions nationales, voir internationales.


    1 commentaire
  • Suite à des indiscrétions, il semblerait que le gouvernement SARKOSY et certains partis préparent l'autonomie de la CORSE, avec l'accord de la nouvelle assemblée ..

    Si le FN FIAMMA CORSA est contre le jacobisme parisien, voir européen, nous ne pouvons admettre que l'état Français se désengage de son action sur la politique Corse au profit d'une caste d affairistes, plus soucieuse de son interêt, que celui de la Corse et des Corses..

    Tony Cardi

    FN FIAMMA CORSA


    2 commentaires
  • http://www.nationspresse.info/?p=79897


    Petit Clic sur le lien pour écouter Estelle Massoni n°2 Fn-Fiamma-Corsa.


    votre commentaire
  • Cher Monsieur,

    Nous avons pris connaissance de votre lettre ouverte dans le CORSE MATIN concernant les armes à feu. Vos intérrogations sont tout à fait légitimes et nous partageons votre inquiétude, d'autant que nous sommes tout à fait d'accord sur le fait que l'interdiction des armes, si elle devait être prise, constiturait une erreur monumentale.
    Nous nous rappelons le temps où le service militaire existait en France. Tous les jeunes Français de 18 ans, avaient alors appris à manipuler toutes sortes d'armes. Du simple fusil, jusqu'à la mitrailleuse, en passant par la grenade ou le bazooka.
    A ces époques, les meurtres par arme à feu étaient beaucoup plus rares que maintenant, justement parcequ'en étant démistifiées, les armes étaient devenues aussi banales qu'un téléviseur ou une automobile.
    Car si aujourd'hui, le jeune qui possède une arme se sent invincible, c'est précisément parcequ'il sait que les autres ne savent pas se défendre, ce qui le rend arrogant et dangereux. Connaître les dangers d'une arme, apprendre à la manier sans nervosité, savoir  tirer juste, tout cela ne peut que contribuer à atténuer les effets néfastes collatéraux inhérents aux armes à feu. Les armes, redeviennent alors le garant de la sécurité des citoyens contre toutes les oppréssions.
     Si pendant l'Occupation, les Français obéissant à leur gouvernement avaient rendus les armes, ils n'auraient pas pu y avoir de mouvement de résistance. Ce sont en particulier les chasseurs , habitués à manier le fusil, qui ont particulièrement contribué à la délivrance de notre pays. Car l'usage des armes reste le tout dernier recours des peuples opprimés et il faut toujours se méfier des gouvernements qui veulent désarmer leur population. La volonté d'asservissement n'est jamais bien loin!

    Si nous sommes élus, nous veillerons avec le concours de l'éducation nationale, de l'armée, et des associations concernées, à sensibiliser les jeunes sur les dangers des armes, mais aussi sur leur point positif,  comme la maîtrise de soi et l'habileté, afin qu'ils évacus leur agressivité par l'utilisation pacifique des armes, comme le tir ou la chasse.

    Veuillez agréer, Cher Monsieur, l'expression de notre considération distinguée.

    LA LISTE FN-FIAMMA CORSA


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires